Les services de garde sont importants pour les pères qui travaillent

À la fin de 2013, un groupe de pères de Terre-Neuve, actifs sur le marché du travail, s’est réuni pour parler de garde d’enfants. Voici ce que ces pères ont dit:

Un père âgé de 30 ans, papa de deux jeunes enfants de moins de quatre ans, a parlé de la difficulté qu’ils avaient lui et sa conjointe à trouver une place dans un service de garde réglementé pour leur fils de quatre ans qui a des besoins particuliers. « Ma conjointe et moi avons fait des recherches, mais il n’y a pas de service de garde près de chez nous où le personnel possède les qualifications requises pour s’occuper de notre fils. Ma conjointe veut vraiment retourner au travail, mais c’est tout simplement impossible. Ce qui fait que nous avons du mal à joindre les deux bouts, mois après mois ».

Un autre jeune père d’un enfant âgé de trois ans a parlé du coût incroyablement élevé des services de garde réglementés. « Le petit montant que nous recevons de la Prestation universelle pour la garde d’enfants est une goutte d’eau dans la mer pour ceux d’entre nous qui ne sont pas admissibles à une subvention pour frais de garde. Nous aimerions avoir d’autres enfants, mais nous n’en avons absolument pas les moyens. Impossible d’arriver avec un seul revenu »!

Un père de 34 ans, papa de deux enfants, a expliqué comment sa conjointe et lui doivent organiser la garde de leurs enfants en fonction de leurs horaires de travail, lesquels peuvent varier d’un mois à l’autre. « Des membres de notre famille comblent les périodes où nos horaires de travail sont en conflit, mais c’est pénible pour les enfants d’être transportés d’une place à l’autre; et c’est très stressant pour nous, les parents. Je pense que les politiciens qui prennent les décisions font assez d’argent qu’ils ne comprennent pas le problème du coût et de l’accessibilité des services de garde. Ils ne peuvent pas se reconnaître dans la famille moyenne (majoritaire)! »

« The Early Years Last a Lifetime » (Les premières années durent toute une vie) est un document de travail sur la vision des services de garde à l’enfance à Terre-Neuve-et-Labrador.

 Nous devons veiller à ce que les principes en matière d’éducation de la petite enfance de Terre-Neuve appuient un investissement public dans les garderies publiques sans but lucratif. Il faut fournir des services « enveloppants » à nos enfants.