Le sujet des services de garde a attiré l’attention au congrès du SCFP

 

Où que vous regardiez, le sujet des services de garde était dans l’air du congrès marquant le 50e anniversaire du SCFP, qui s’est déroulé à Québec le mois dernier. Les passions et les craintes des quelque 3 000 délégués présents à notre plus gros congrès jamais vu ont été exposées au grand jour. Que ce soit durant les pauses-santé ou dans les débats sur les résolutions en plénière, des membres de tous les coins du pays ont discuté, ont débattu et ont appris les uns des autres. Ils ont partagé leur frustration grandissante de ne pas trouver de services de garde abordables et réglementés à l’ère des compressions du gouvernement Harper.

Pas de temps perdu à soulever les problèmes. Dès la première journée, la réunion du secteur des services de garde a attiré plus de 50 personnes. Beaucoup de ces personnes, provenant de régions du pays où les frais de garde sont parfois plus élevés que le paiement d’hypothèque, n’ont pu qu’éprouver de l’envie en découvrant le système de services de garde à sept dollars par jour du Québec. Et le mardi matin, l’assemblée de cuisine attirait plus de 40 personnes toutes désireuses de raconter leurs histoires et de se soutenir mutuellement. Entre temps, le kiosque des services de garde dans le village du SCFP a été un des plus achalandés, attirant un défilé ininterrompu de visiteurs et de visiteuses toute la semaine.

Au fil de la semaine, des familles nous ont raconté qu’elles avaient fait le choix d’avoir moins d’enfants faute de places en garderie. Des parents qui travaillent nous ont dit avoir eu à choisir entre garder un emploi et demeurer à la maison pour prendre soin de leur enfant. Nous avons appris que des étudiants et étudiantes aux cycles supérieurs retardaient de fonder une famille à cause des coûts élevés des droits de scolarité et des frais de garde d’enfants. En cliquant sur le lien Repensons les services de garde You Tube, vous entendrez nos membres raconter ces histoires et d’autres encore.

Il y a encore une foule d’histoires en attente d’être racontées. Si vous en avez une, nous aimerions l’entendre. C’est plutôt facile à faire. Rendez-vous à la page Racontez votre histoire du site web Repensons les services de garde et vous n’aurez qu’à l’écrire sur le formulaire qui s’y trouve. Ou, vous pouvez enregistrer une courte vidéo en suivant les indications toute simples étapes par étapes, nous l’envoyer et nous la téléchargerons sur le lien Repensons You Tube.