Des associations des services de garde à l’enfance pressent les premiers ministres d’adopter une stratégie nationale

 

Dans une lettre ouverte, l’Association canadienne pour la promotion des services de garde à l’enfance (ACPSGE) et la Fédération canadienne des services de garde à l’enfance (FCSGE) pressent les premiers ministres des provinces, de qui relèvent les programmes sociaux, d’adopter une stratégie en matière de garde à l’enfance. Les premiers ministres se rencontreront du 24 au 26 juillet 2013 dans le cadre d’une réunion du Conseil de la fédération en Ontario.

Notre recommandation est simple : puisque l’éducation préscolaire et la garde à l’enfance relèvent en premier lieu de la compétence des provinces et des territoires, les premiers ministres devraient profiter de cette occasion pour s’engager dans une approche collaborative afin de mettre en place une stratégie pancanadienne concrète en matière de services éducatifs et de garde à l’enfance et respectueuse des compétences provinciales et territoriales.

En réponse aux incidents et aux décès de très jeunes enfants survenus récemment dans des milieux de garde non réglementés et parfois illégaux à travers le Canada, nous croyons fermement que les provinces et les territoires doivent se doter d’un plan pour garantir à toutes les familles et à leurs enfants l’accès à des services de garde de qualité, sécuritaires et réglementés par les gouvernements provinciaux et territoriaux et dotés d’éducatrices et d’éducateurs à la petite enfance qualifiés.

Faites circuler cette lettre au sein de votre organisation et parmi vos membres. Exhortez les premiers ministres à agir maintenant.